Évry Sud : vers un nouveau visage

Le Sud d’Évry-Courcouronnes tourné vers son avenir ! Entre le Genopole, le Centre hospitalier sud francilien ou encore la Faculté des Métiers, le Bras de Fer et la Parc aux Lièvres regorgent d’atouts, bien desservis par les transports en commun. Évry veut aller plus loin et renforcer ce secteur d’Évry-Courcouronnes. Rénovation et développement urbains, élan économique, attractivité commerciale, voilà les enjeux de cette transformation.

 

Un projet ambitieux !

Urbanisme - evry sud - parc aux lièvres - bras de fer - pagode

 

Le coup d’envoi de ce projet ambitieux de transformation du sud d’Évry-Courcouronnes, Parc aux Lièvres et Bras de Fer, a été donné début 2015. Il englobe un périmètre allant de la Pagode à l’entrée de la Francilienne, pour lequel la Ville d’Évry-Courcouronnes, la Communauté d’Agglomération Grand Paris Sud et leurs partenaires envisagent une profonde métamorphose : la démolition de la dalle du Parc aux Lièvres, la restructuration du patrimoine social d’Essonne Habitat (démolitions et réhabilitation importante des immeubles restants), la construction de 377 logements sur le site de la Caisse d’Épargne, la restructuration des équipements publics (écoles, gymnase et crèche), la création d’une Maison de Services Publics ou encore la restructuration du pôle gare Genopole – Bras de Fer. Autant d’opérations qui confirment l’ambition de donner au sud d’Évry-Courcouronnes une qualité urbaine à la hauteur de ses atouts.

Présentation du projet de renouvellement urbain

Depuis plusieurs mois un long travail a été engagé pour transformer votre quartier, le sud de notre ville, afin d’y améliorer en profondeur la qualité et le cadre de vie. Changer durablement le visage d’un quartier, c’est agir sur l’ambiance architecturale, les équipements publics, les transports, le cadre de vie, l’offre de logement, le stationnement et la circulation, l’implantation des commerces… Aujourd’hui, les différents partenaires : la Ville, le bailleur Essonne Habitat, dont une partie du patrimoine doit être démolie, l’Agence Nationale de Rénovation Urbaine, le Département ou encore l’Agglomération Grand Paris Sud et le promoteur Nexity ont avancé sur ce qui constitue les premières étapes de cette mutation.

 

 

Les grands changements :

Construction de 397 logements
Restructuration des équipements publics
Relogement au Parc aux Lièvres