Ma classe à la maison

La situation sanitaire du pays, liée au coronavirus Covid-19, implique la fermeture des écoles, collèges et lycées à partir du lundi 16 mars 2020. Une continuité pédagogique est mise en place pour maintenir un contact régulier entre les élèves et leurs professeurs. Par ailleurs, de nombreuses ressources pédagogiques en ligne existent pour accompagner les parents et guider les enfants vers des ressources documentaires quelle que soit leur classe.

Retrouvez toutes les informations et recommandations pour les établissements scolaires et les personnels, le point de situation à l’éducation nationale actualisé régulièrement, les réponses à vos questions, etc.

Coronavirus – Covid-19 : informations et recommandations pour les établissements scolaires et les personnels

 

 

La pédagogie en ligne

La continuité pédagogique vise, en cas d’éloignement temporaire d’élèves ou de fermeture d’écoles, collèges et lycées, à maintenir un lien pédagogique entre les professeurs et
les élèves, à entretenir les connaissances déjà acquises par les élèves tout en permettant l’acquisition de nouveaux savoirs.

Afin de permettre la mise à disposition immédiate de séances pédagogiques en ligne, les académies peuvent s’appuyer sur la plateforme dédiée du CNED, Ma classe à la maison.

Elle propose des parcours pédagogiques permettant de couvrir une période de quatre semaines, pour les niveaux suivants :

  • primaire (de la grande section de maternelle au CM2) sur le site  Ecole.cned.fr
  • collège (de la 6e à la 3e et SEGPA) sur le site College.cned.fr
  • lycée (2de et 1re rénovées – terminale L, ES, S et bac pro) sur le site Lycee.cned.fr
    avec les cours de spécialités suivants pour les classes de premières générales : mathématiques / numérique et sciences informatiques / espagnol / italien / allemand/ anglais / latin / grec / histoire-géographie-géopolitique-sciences politiques / sciences économiques et sociale / humanité-littérature-philosophie / sciences de la vie et de la terre / physique-chimie / arts plastiques.

En savoir plus ICI

Le Réseau Canopé : continuer la classe à la maison

Réseau Canopé met à disposition des ressources pour travailler à la maison #ContinuitePedagogique ➡ https://www.reseau-canope.fr/actualites/actualite/covid-19-reseau-canope-facilite-la-continuite-pedagogique.html

Des programmes télé pour instruire les enfants pendant la fermeture de l’école

Pour occuper, tous les écoliers, collégiens, lycéens, retenus à la maison ! Une sélection de programmes éducatifs et amusants existent :

 

Lumni   (lumni.fr) Il s’agit de la plateforme éducative de l’ensemble de l’audiovisuel public. Elle propose des contenus adaptés aux élèves de primaire, collèges et lycées et de chouettes formats d’information comme Zoom, « la série qui décrypte les hashtags en deux minutes », ou Decod’Actu. Sans surprise, sa page d’accueil est consacrée au coronavirus, avec une vidéo sur « ce qui va changer », sans dramatiser.

Ce site est plein de tiroirs. Les sixièmes y apprendront l’anglais en s’amusant avec la mini-série The rich morning show ou découvriront qui sont Salvador Dali ou Frida Kahlo dans un Jour une question. Les troisièmes réviseront le programme de maths du brevet et apprendront à « utiliser les médias et les informations de manière autonome ». C’est le moment ou jamais !

La maison Lumni ( France 5 ) À partir du 23 mars, la chaîne diffusera ce nouveau magazine quotidien éducatif, en fin de matinée, pour accompagner les révisions des 8/12 ans. Ce contenu éducatif sera élaboré en lien avec le ministère de l’Éducation nationale.

France 4 non-stop.  (france.tv/france-4 ) . Tout au long de la journée sur France 4, la priorité sera prochainement donnée à une programmation ludo-éducative qui alternera des contenus à vocation scolaire, avec des programmes plus divertissants, a promis le ministre de l’Éducation, Jean-Michel Blanquer.

C’est toujours pas sorcier   (france.tv/okoo).  Voilà un magazine créé en 1993 qui a fait ses preuves sur plusieurs générations ! Trois jeunes animateurs, Mathieu, Cécile et Max ont repris le flambeau de Fred, Jamy et Sabine pour proposer de la vulgarisation scientifique drôle et ludique. Treize épisodes de moins de trente minutes sont disponibles sur la plateforme Okoo de France TV, dédiée aux 3-12 ans…

France TV Slash (france.tv/slash). L’offre numérique de France TV dédiée aux jeunes adultes promet de faire évoluer sa programmation et ses choix éditoriaux afin d’accompagner les jeunes publics dans cette période inédite.

Khan Academy (khanacademy.org). Cetteplateforme gratuite – traduite en français par Bibliothèques Sans Frontières depuis 2013 – semble aussi très adaptée au moment. Gérée par une association à but non lucratif, elle se veut « pédagogique, tout en étant ludique et conviviale », et propose un enseignement personnalisé aux écoliers, collégiens, lycéens, étudiants et professeurs qui veulent continuer à faire classe, parents et même grands-parents.

Dr Nozman ( YouTube ). Sous ce nom se cache un Breton de Plouézec, près de Paimpol. Germain O-Livry, 28 ans. Dr Nozman  séduit les 18-25 ans par sa façon décontractée de faire de la vulgarisation scientifique. 3,5 millions d’abonnés sur YouTube ! Le garçon n’a pas fait d’études scientifiques mais se passionne pour sa mission et assure faire vérifier ses textes par des spécialistes.

Culottées ( france.tv ). Le site de France Télévisions propose en replay, gratuitement, la série animée adaptée des albums BD de Pénélope Bagieu. Soit trente portraits de femmes qui ont changé le monde à leur manière ; la journaliste Nellie Bly, Joséphine Baker, l’actrice Hedy Lamarr… Des épisodes pétillants de 4 minutes, racontés par l’actrice Cécile de France.

Les cahiers d’Esther ( myCanal ). L’adaptation en série très réussie de la bande dessinée de Riad Sattouf est également disponible en replay gratuit sur le site de Canal +. Il s’agit des épisodes de la saison 1, qui correspond à l’année des 9 ans d’Esther. On imagine déjà ce que le génial dessinateur tirera de cet inédit mois de mars 2020, où la véritable ado qui inspire son héroïne aura dû rester à la maison, comme des milliers d’autres écoliers, collégiens ou lycéens.