Violences sexistes et sexuelles : la Ville s’engage

Dans le cadre de la Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes le 25 novembre, la Ville d’Évry-Courcouronnes a lancé une vaste campagne de sensibilisation pour marquer son engagement dans la lutte contre les violences sexistes et sexuelles, sensibiliser le grand public et notamment les jeunes sur ces questions.

 

La Ville avait déjà montré ces dernières années un engagement fort en faveur de la lutte contre les violences faites aux femmes. Cette année, la poursuite de cet engagement s’inscrit dans le cadre d’une politique municipale forte, renforcée à l’échelle de la commune nouvelle par la signature d’un « Contrat de mobilisation et de coordination locale sur les violences sexistes et sexuelles sur le territoire d’Évry-Courcouronnes », cosigné par le Maire, le Préfet de l’Essonne, le Procureur de la République et la Directrice académique des services de l’Éducation nationale.

 

L’objectif de cette campagne est d’interpeller et de dénoncer des violences inacceptables en mettant en parallèle des comportements trop souvent banalisés et leurs conséquences sur les personnes qui en sont victimes : une agression sexuelle, du harcèlement sexiste et la diffusion de photographies intimes sans consentement.

Cette campagne se veut avant tout un support de réflexion individuelle et collective sur ces violences qui peuvent toutes et tous nous concerner, hommes ou femmes, enfants ou adultes.

 

L’art au service de la lutte contre les violences

Dans le cadre de la journée internationale contre les violences faites aux femmes, le centre social Brel Brassens propose une soirée théâtre avec la pièce « Dans une autre Vie » de la Compagnie du Kariofole.

La représentation se déroulera vendredi le 29 novembre à 19h. Les textes de Catherine Regula sont écrits à parti de témoignages. Des femmes et des hommes nous racontent les processus de la violence dans le couple et les étapes de la reconstruction de celles qui ont failli en mourir et de ceux qui cherchent à comprendre…

Ce spectacle est gratuit sur inscription au 01 64 97 86 02. La soirée se terminera autour d’un buffet convivial avec les artistes.

De son côté, la Maison de quartier des Aunettes dans le cadre d’ Au nom du Circulivres à Évry-Courcouronnes accueillera des femmes écrivaines, peintres et sculptrice, samedi 30 novembre, de 14h à 17h. Marie Deliesse présentera « Plus forte que la violence », un livre témoignage sur la violence conjugale ; Francine Thonnelier-Lemaitre « On m’appelle la mule », un ensemble de témoignages de femmes hispaniques détenues ; Geneviève Stock « De la rue à la lutte », l’autobiographie d’une enfant de la DDASS maltraitée et devenue SDF.

L’exposition des peintures d’Anne Vignau et Nicole Desgroppes et des sculptures de Raisa Babin Moreaux viendra compléter cette journée placée sous le signe de l’art et de la lutte contre les violences faites aux femmes.